A Bertrand Russell

« Les 807 » est le brin que tu as choisi pour réunir les 807 brins de ton entreprise. C’est dire qu’elle va échouer. Fais tes comptes Garot. Tu ne t’es pas arrêté à temps, tu as péché par arrogance, tu ne connais pas le monde, tu auras beau reprendre le décompte. Mais où en étais-tu Nemrod  ? Impossible de te le rappeler. Tu vas donc repartir du premier. Parvenu à 808, désespéré, tu t’arrêteras. La pelouse est vaste encore  : 809, 810, 811…

Jean Prod’hom
14 novembre 2009