Brian Allaman et Tom Blaser au pied du podium

CHAMPIONNAT SUISSE DE TRIAL Brian Allaman et Tom Blaser du Passepartout de Moudon finissent au pied du podium à Vordemwald (Argovie). Quelques regrets bien-sûr, mais des satisfactions surtout. Car le sport, quoi qu’on en dise, ne se réduit pas aux résultats ; il existe des expériences hors de prix qui ne se chiffrent pas.

IMG_0298
Brian Allaman, une roue à deux pas du podium, l’autre dans l’avenir

Temps maussade et ciel de Hollande sur les rives de l’Aar pour cette seconde partie du Championnat suisse de trial, gros nuages blancs aux ourlets gris que le vent a poussés tout au long de la matinée. Le soleil est apparu dans l’après-midi, sans avertir, pour ne pas quitter la manifestation ; les spectateurs ont pu enlever leur petite laine et admirer ces merveilleux fous volants sur leur drôle de machine.
Il n’aura fallu que 5 jours aux meilleurs pilotes du pays pour remiser leur « 20 pouces » et répéter leurs gammes sur leur « 26 pouces ». Ils n’ont pas compté leurs heures si bien qu’ils étaient prêts à midi quand la course a commencé.
A Vordemwald, les deux leaders du club de Moudon ont frôlé la réalisation du plus beau des scénarios, le glorieux, l’éclatant, celui que nos voeux orchestrent mais que les circonstances soudain déjouent. Mais s’ils ne sont pas montés samedi sur le podium, Brian Allaman et Tom Blaser ont eu l’occasion de se rendre compte, une fois encore, que ce sont de petits riens qui décident à la fin de la réalisation de nos entreprises, une étourderie, l’erreur d’un juge, un risque qu’il aurait fallu prendre, un autre qu’il aurait été préférable d’éviter. « Il aurait pu évidemment en aller autrement si… » Tout sportif est un philosophe qui s’ignore.
Brian Allaman et Tom Blaser du Passepartout de Moudon concouraient donc dans les catégories respectivement des Elites et des Juniors, ils ont terminé à la quatrième place du championnat suisse de trial 26 pouces, la plus vilaine disent certains, peut-être, mais une place qui fait voir ce que les sportifs ont dans le ventre. Les proches n’ont pas eu besoin de consoler bien longtemps les deux pilotes du Passepartout, ce sont des sportifs aguerris, ils ont vite redressé la tête et félicité les vainqueurs : le Jurassien Lucien Leiser et le Tessinois Igor Müller. C’est leur faculté de digérer leurs succès et leurs défaites, de remettre l’ouvrage sur le métier qui rend les sportifs attachants. Le soir même, ils avaient remisé dans la boîte à souvenirs leur déconvenue et s’étaient tournés vers d’autres objectifs, d’autres échéances.
Cette finale du Championnat suisse de trial 26 pouces aura été extraordinaire. Merci à Brian Allaman, à Tom Blaser et à Steve Jordan qui s’est battu, pour sa première participation à un championnat suisse, comme un beau diable.

IMG_0286
Tom Blaser entre ciel et terre

Si aucune médaille n’ira rejoindre l’armoire à trophées déjà bien remplie du club, de belles satisfactions ont eu lieu en terre argovienne. Car en contrepoint du championnat suisse, s’est déroulée une manche de la Swiss-trial cup (1), la 4ème des 7 manches qui permettront de désigner en fin de saison les vainqueurs dans chacune des catégories, des Poussins aux Elites. Les coureurs du Passepartout se sont à nouveau illustrés à Vordemwald et sont montés à plusieurs reprises sur le podium : confirmation de Romain Bellanger (3ème) dans la catégorie Juniors, confirmation également d’Arthur Prod’hom (3ème) dans celle des Cadets et de Rehacek Kouzma (2ème) dans celle des Poussins.
Mais la grande satisfaction, c’est à Theo Grin qu’on la doit. Il monte dans la catégorie des Minimes pour la première fois sur le podium, à 1 point seulement de la seconde place. C’est une magnifique performance pour ce coureur qui a travaillé dur et dont on peut constater chaque jour les progrès.
On reviendra au mois d’août, à l’occasion de la 5ème manche de la Swiss-trial cup qui se déroulera à Wangen (Schwytz), sur les jeunes coureurs du Passepartout qui constituent l’avenir du club de Moudon. A ce propos, si vous en avez l’occasion, allez jeter un coup d’oeil à Ropraz où tous ces jeunes s’entraînent les mardi, mercredi, jeudi et samedi, ça vaut la peine. Il y a tout près de chez vous un club qui propose aux jeunes de notre région une activité hautement formatrice. Nos enfants y apprennent, sous le regard bienveillant de René Meyer et Jean-Daniel Savary, deux ou trois de ces choses simples qui charpentent nos existences : l’équilibre, la persévérance, la régularité, la concentration. Ce n’est pas rien.
(1) Disons pour faire simple que la Swiss-trial cup est au Championnat suisse de trial ce que le Championnat suisse de football est à la Coupe suisse.

Jean Prod’hom


Texte partiellement repris et modifié dans « La Broye »
Texte publié dans « Le Journal de Moudon » et « Le Courrier Lavaux | Oron »