Je crains devoir me séparer bientôt

Capture d’écran 2015-05-02 à 16.41.44

Cher Pierre,
Je crains devoir me séparer bientôt de la Yaris  ; le collecteur d’échappement est en train de se faire la malle et le réservoir a vieilli. Je souhaitais prolonger sa vie au-delà des 200 000 kilomètres, la prochaine expertise pourrait sonner le glas de mes espérances, elle finira sa vie à l’exportation.

IMG_7957

Propose aux grands, un peu avant 8 heures, un schéma du voûtage de la Louve et du Flon, du réseau des eaux usées et pluviales de la ville de Lausanne. Cette aventure souterraine commencée au début du XIXème siècle est extraordinaire, les élèves n’y sont pas insensibles.
Tout est beau et bon dans la première page du Grand Meaulnes, sans parler du reste. L’exploitation du tiret et du point-virgule permet non seulement de combler le manque lié à la linéarité de la langue, mais encore d’ouvrir sur une architecture invisible, qui se développe comme une fugue, de mot en mot, attaché chacun à une notion primitive, complexe, dont le sens fait osciller la phrase entre deux mondes singuliers, l’un qui s’éloigne, l’autre qui prend le large, établissant un quasi-lieu où reposent des souvenirs, des traces et des ombres.

IMG_7969

Rendez-vous à 18 heures 30 aux Editions Antipodes pour une relecture des épreuves corrigées  ; m’étonne du peu d’erreurs. On décide d’un calendrier avant d’aller croquer une morce au Baz’Art de l’avenue de France. Il est passé minuit quand je vais me coucher.

Jean Prod’hom