Le bavardage entérine les usages

Capture d’écran 2016-04-17 à 16.26.18

Le bavardage entérine les usages  ; avec eux – et lui – les croyances. Il équilibre les consciences, pacifie les humeurs, arase les passions, étête, râle, racle, bine  ; son importance est considérable.
Mais il ne serait rien sans les taupes qui le minent, lui donnent air et couleur, vif et jeu. Sans elles nul avenir ni faille, ni clair-obscur, mémoire, roses et taupinières par où le désir va et vient, va, et vient.

DSC01093 (2)

Jean Prod’hom