On l’a appris tôt ce matin à Chandonne

Capture d’écran 2016-07-01 à 10.08.44


On l’a appris tôt ce matin à Chandonne, Dieu a décidé – très courageusement du reste – de se faire entendre à nouveau, à l’ancienne, en punissant ceux qui par leurs excès et leurs petitesses ne répondaient plus à ses attentes, c’est-à-dire l’ensemble de l’humanité.

DSC02797 (3)

Un plan simple dans l’esprit de l’époque, minimum de frais et maximum d’effets  : creuser un canal pour dériver le Rhône, installer des pompes de première qualité tout autour du Léman et le vider de ses eaux.
Le calcul est aisé, le volume ainsi dégagé – sans déroger aux règles en vigueur dans nos sociétés à dessein de se protéger de ceux qui les mettent en danger – serait amplement suffisant pour mettre sous clé, dans des cellules collectives, l’ensemble de l’humanité.
Quelques jours à ce régime devraient, Dieu en a fait le pari, conduire chaque être humain à prendre conscience de l’importance toute relative de l’espèce à laquelle il appartient, à renoncer à sa petitesse et à donner une chance à sa grandeur d’âme, si souvent mise à mal par ses égoïsmes. Dieu est décidément un grand naïf.

Jean Prod’hom