La Mellette

Montpreveyres / 18 heures

Pincée sur un fil, la vérité remue aux quatre vents, se plie et se déplie mot à mot, il neige. On sait dire aujourd’hui l’invisible, montrer l’indicible – l’infiniment petit et l’infiniment grand –, quelque chose pourtant branle au manche.
On s’était crus à l’abri des coups de ciseaux ; et voilà que la vérité, celle des livres que tout le monde lit se défait comme un nuage ; l’autre, celle qu’on avait sous les yeux et sur laquelle on s’accordait recule dans sa nuit. Elles nous laissent orphelins, avec cette part qui précède tout calcul et nous oblige, désorientés, à consentir avant même d’ouvrir les yeux. Mot à mot, lorsqu’il neige ou lorsqu’il pleut.
Ce sont les traces de cette évidence qui animent le visage de ceux qui ne renoncent pas, bien décidés à ne pas s’acharner contre l’inévitable et à s’attaquer à l’inacceptable qu’ils avaient longtemps cru pouvoir éradiquer comme une épine. Par la bande pour ne pas y succomber.