Bibliothèque (Célestin Freinet XXVI)

Photo | Romain Rousset

Bibliothèque / 12 heures

Seulement voilà : vous avez tout faussé par la superficialité de vos pratiques et de vos conceptions. L’école ne doit pas rechercher systématiquement le plaisir, pas plus qu’elle ne doit cultiver la souffrance. Plaisir et souffrance ne sont jamais des forces profondes ; ils sont seulement des manifestations, des indices, comme le jeu mollement huilé d’un moteur harmonieux ou les claquements et les butées sourdes qui marquent l’effort anormal et l’usure dangereuse qui en est la conséquence.
Ne croyez pas résoudre le grave problème de l’éducation en substituant arbitrairement, à l’école austère et antinaturelle, celle que des contemporains ont appelé l’école riante ou l’école joyeuse. C’est tout simplement peindre un masque trompeur sur une réalité qui n’en persistera pas moins, à peine déformée peut-être. Et vous courez le risque d’habituer les enfants à rechercher le plaisir pour le plaisir, à fuir une souffrance qui ne serait que l’antithèse du plaisir.

Célestin Freinet, Oeuvres pédagogiques I,
L’Education du travail, 1949
L’effort, le plaisir et les jeux

Leave a Comment