Estuaire du Tage

Alcochete / 15 heures 

Cher Pierre,
L’océan retire ses eaux pendant la matinée, c’est un miracle que le Tage retrouve son chemin dans la vase. Je remonte son cours jusqu’à Hortas, ramasse des tessons. Quelques heures de répit avant que l’océan ne s’engouffre à nouveau dans l’estuaire, coup de vent, branle-bas de combat ; les bateaux à l’ancre font face, les riverains qui attendaient la montée des eaux pour se baigner bataillent avec les parasols, on ne s’entend plus. Les corps font voir toujours davantage d’images et de messages : personne pour les lire, des bouteilles à la mer.

Leave a Comment