Bois Vuacoz (Célestin Freinet LXXIII)

Riau Graubon / 14 heures

Notre école sera forcément différente d’aspect de ce qu’elle est aujourd’hui. Vous procédez vous autres, comme ce réformateur qui, prétendant réorganiser son village, se contenterait de séparer les habitants par âge et attribuerait à chaque catégorie un local spécial, comme si l’âge était susceptible de déterminer, à lui seul, le processus d’action. C’est celui-ci, au contraire, qui suscite la constitution des groupes en vue du travail social : culture dans ses diverses spécialités, artisans, artiste, administrateurs, etc.
Notre école sera un peu comme un petit village, avec des salles communes où les élèves pourront se réunir le plus souvent possible ou, du moins, avec, au centre une salle commune transformable rayonnant sur des ateliers de travail, des salles de documentation et d’expérience. Autour du local encore, et constituant comme une zone extérieure d’activités, des logements pour l’élevage, des champs et vergers, un rucher, des terrains de sport et de jeux, la fraîcheur d’un ruisseau si possible.

Célestin Freinet, Oeuvres pédagogiques I,
L’Education du travail, 1949
Réalisations

Leave a Comment