Entrepa

Grancy / 12 heures

Longue balade dans les bois, avec Oscar et le soleil, besoin de rien.

Samuel m’envoie en fin de matinée Leo et le dragon, un texte qu’il a écrit dans le cadre de son travail de maturité. Il le soutient aujourd’hui devant quelques-uns de ses enseignants, j’espère que tout se passera bien.
C’est l’histoire d’une amitié, celle d’un adolescent et d’un jeune dragon mis au ban de sociétés qu’apparement tout oppose ; ils se rencontrent dans les bois et parviennent, après quelques péripéties à faire tomber les masques, à réconcilier à la fin la société des  hommes et celle des dragons.
Samuel fait entendre son intention en épilogue en rappelant ce qui l’a nourrie. Son autisme en effet a conduit quelques-uns de ceux que les circonstances ont placés sur son chemin à le moquer et à le rejeter.
Tu as vécu ce que Leo et le dragon ont vécu ; je voudrais te dire ici à nouveau mon admiration et te remercier de tout ce que tu nous as apporté, à tes camarades et à moi, sans que nous ayons eu toujours la présence d’esprit de te le témoigner.

Je passe deux heures à jouer à cache-cache avec les chardonnerets de Grancy, en suivant les sentiers que Daniel a ménagés pour entretenir cette jachère qui est l’une des deux plus belles que Jean-Luc Zollinger a étudiées. On se verra au mois de janvier, il aura alors remis son nouvel article consacré à la Pie-grièche, son oiseau fétiche.

*
*
 *
 *
 *
*
 *
*
 *

Leave a Comment