Chamaret

Colonzelle / 18 heures

Récupère et reprends, rédige et dépose entre Nyon et Valence des morceaux de la visite à la Fontanelle vautré à l’arrière du Nissan. Je ralentis, lève la tête : bouchon sur l’A7, soleil sur le Rhône.

Adalbert Stifter, Les Grands Bois (1841), traduction Henri Thomas, Paris, L’Imaginaire, Gallimard, 2013

Peter Handke n’a pas été tendre l’autre jour avec le roman policier ; quant au botaniste Francis Hallé j’apprends aujourd’hui qu’il lit tout et n’importe quoi, mais surtout pas de romans… Ces déclarations ne sont pas que des provocations, ce sont également des signes, des signes que les lignes bougent et que, bientôt, d’autres choses seront à nouveau possibles.

Leave a Comment