Gif-sur-Yvette | le jeudi 29 novembre 2018

Cher Jean,

Heureux le promeneur solitaire et ceux qui l’accompagnent, en pensée, s’il a bien voulu se donner la peine de noter ce qu’il a vu, entendu, pensé, et même bu et mangé, au cours de ses journées. Je connais à peine la Suisse et tu fais un guide de première qualité. Merci pour ces sages rêveries, sensibles et graves. Nous sommes encore vivants et c’est miracle.

Amitié
Pierre

 

Leave a Comment