Décembre 2019

Et au printemps :
« Et, dessous, la vie reprenait et la vie continuait, avec ces toits posés non loin les uns des autres comme des petits livres sur un tapis vert, tous ces toits reliés en gris ; avec deux ou trois petits ruisseaux qui brillaient par place comme quand on lève un sabre ; avec des points ronds et des points ovales qui bougeaient un peu partout, les points ronds étaent les hommes, les points ovales étant les vaches. »

(Ramuz, Derborence)



La maison des bois de Maurice Pialat : une merveille !
Eau sur asphalte

Le père…

… et le fils


« Je crois pouvoir dire que tout ce qui existe dans le monde y coexiste comme dans un livre, comme dans un nom, mais aussi certainement comme dans bien d’autres choses. »

Printemps

« … mais entier dans la parole,
j’ai aussi été proche du dehors, un instant. »

Ici et là en un

Serrer les coudes

Brouillon
« La barre fixe, le saut périlleux, les anneaux, le travail au sol, le trampoline, les plongeons valent pour des exercices de métaphysique expérimentale, (…) où le corps part à la recherche de son âme, où l’un et l’autre jouent, comme des amoureux, à se perdre et à se reprendre, à se quitter parfois, puis à se retrouver, dans le risque et le plaisir. »

Michel Serres, Les cinq sens, Paris : Bernard Grasset, 1985, p.27.



Moille Margot
Vivre caché | Moille Cucuz
La Corbassière, en amont de la Moille-aux-Frênes
Sous Bullet

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.