Les enfants perdent à l'adolescence

Capture d’écran 2016-03-25 à 17.51.00

Les enfants perdent à l’adolescence un peu de leur air triste, leur visage lisse se fige et les soucis mondains meublent leur silence. Embarras. Désarroi. Comment avons-nous été amenés à réduire l’étendue de nos rêves  ? Qui nous les a dérobés  ? Où les avons-nous déposés  ?
Fleurs, fruits, averses, eau vive, les alentours les ont recueillis. Les plus chanceux se penchent sur leur existence  ; les autres résistent dans un cri.

Jean Prod’hom

DSC00557