Le clédard restait ouvert

Le clédard restait ouvert en octobre toute la journée. Au réveil, on se roulait une clope et on faisait une partie de tarot. Il y avait toujours un pichet de gros rouge et des fromages de chèvre sur la longue table de chêne ; à midi, le plus réveillé d’entre nous faisait sauter dans l’âtre une poignée de châtaignes.

broye_le_dimanche

Les chapeaux de feutre humide ne séchaient pas, personne ne disait jamais un mot plus haut que l’autre. On redescendait en fin d’après-midi de la montagne, avec des paniers de cèpes et quelques oronges. On faisait rôtir quelques pommes-de-terre et on croquait un oignon doux.
Et puis le soir, parce qu’on n’avait pas fait une croix sur l’avenir, on descendait en ville ; on allait de bar en bar et on levait le doigt, lorsque c’était notre tour, pour une tournée générale.