Gouille du petit triage

Riau Graubon / 20 heures

Écrire, c’est en même temps et dans le même geste saisir et céder, pincer et libérer sur un fil tendu. C’est donner une chance à ce qui éclaire et résiste, ou le plonger dans l’obscurité. Ou faire des étincelles, trop souvent.
Se réveiller quoi qu’il en soit les mains vides.

Leave a Comment