Etang

Lausanne / 11 heures

Je longe le canal de Hagneck pour la seconde fois, une dizaine de kilomètres, dans l’autre sens ; c’est l’occasion de revisiter mon séjour à Hauterive, de l’organiser pour le conduire au réfectoire et au Père Girard.

Adieu donc, vieilles écoles de nos pères, adieu… Vos moyens pouvaient être fort bons dans les temps où vous fûtes établies, mais les temps ont changé et vous n’êtes plus en mesure avec eux. Nous avons fait des progrès que vous n’avez pas suivis. (…) L’Etat social a reçu de profondes blessures et comme vous n’avez pas pu les prévenir, vous ne sauriez y porter remède. Puisque vous n’existez désormais ni pour notre bien, ni pour votre honneur, vous n’avez plus de raisons de vivre.

Georges Andrey, Grégoire Girard,
Apôtre de l’école pour tous,
Cabedita, 2015

Grande boucle avec Oscar qui m’échappe pendant un quart d’heure ; on fait un détour par l’étang qui retrouve des couleurs ; le vent d’ouest et la température du début du mois sont responsables des pluies record et de sa renaissance éphémère. Lorsqu’on rentre à midi, j’entends les gloussements d’une de nos trois poules qui a fait un oeuf ; j’en ramène deux.

Leave a Comment