C’est après

C’est après – et parce qu’on nous y a invité – que nous nous retournons sur les événements qui ont jalonné notre vie. Que nous cherchons, isolons et nommons parmi eux ceux qui l’ont orientée. Recueillons les miettes que l’aîné que nous avons été a semées sans jamais se préoccuper du dernier des derniers que nous allions devenir.
L’opération n’aura pas été sans bénéfice ; elle nous aura permis d’obtenir, alors que nous ne nous y attendions plus, la confiance qui nous a manqué, et qui nous a conduit là où nous sommes.
Qu’il eût pu en aller autrement, si nous avions pris au carrefour l’autre route, ne change rien à l’affaire. La vie tient par les deux bouts ; l’aller est à sa charge, le retour à la nôtre.

saviese_livre_sion