Rives sud du lac de Neuchâtel | 1927

Riau Graubon / 16 heures

L’enquête se déroule en plein air, sans garde-fous ni chicanes ; elle a pour auxiliaires les traces d’un songe que l’enquêteur découvre et qu’il rêve à son tour, laissant derrière lui, délivré des labyrinthes, un éphémère sillage.

Nos vies, on n’en sait trop rien lorsqu’on leur laisse la bride sur le cou.

On a beau additionner ou soustraire les heures, les jours, les ans. Le collier ne se referme pas.

Leave a Comment