Davignac | 2 juillet 2017

Cher Jean,

Mon mail m’est renvoyé (« … to inform you that your message… »). Je reviens au papier pour te souhaiter la bienvenue dans la confrérie des retraités. Le métier nous a tenus debout, envers et contre tout. Les tessons, le crayon, le monde rieur – plus ou moins – aident à aborder le temps de l’après.
Le froid et la pluie règnent sur la montagne limousine. Je te souhaite un bel été. De bonnes vacances n’a plus de sens.

Amitié.
Pierre

Leave a Comment