Montachard

pampigny

Pampigny / 17 heures

Personne sur les chemins, du givre sur les branches empesées des épicéas et des sapins blancs, j’ai les oreilles qui frisent.

Eux, ils n’ont jamais quitté le village, on les croyait solides ; ils y ont tout laissé, leurs forces et quelques rêves. La lumière du jour n’entre pas, une pièce de monnaie roule sous la table. Il n’y a qu’eux, la nuit et des fonds de verre.

Toi, là-bas, tu fais à manger avec les gamines et le jour revient.